Suis-je dépendant affectif ? Les signes qui doivent m'alerter.



Nous sommes tous d'une certaine manière dépendant affectivement. Nous avons tous besoin d'amour, à des degrés certes différents, et vivre en relation et en relation d'amour est essentiel pour notre épanouissement.


Toutefois, quand ce besoin d'amour devient obsessionnel, quand l'amour est plus synonyme de souffrance que de bien être, quand la situation vous fait souffrir, on peut parler alors de dépendance affectif.


Voici les 10 signes qui vous permettront de savoir si vous êtes concernés, si vous êtes dépendants affectif .



1) Je me sens incapable de vivre seule ou de me sentir heureux (se) si je ne suis pas en couple. Votre croyance : il est impossible d'être heureux sans l'autre ou sans vie de couple. Sans relation à deux, ma vie n'a pas de sens, la vie n'a aucun intérêt.





2) Vouloir plaire à l'autre à tout prix, au prix même de votre propre identité. Vous n'en êtes peut-être même pas conscient mais vous effacez inconsciemment les traits de votre personnalité qui pourraient ne pas plaire à l'autre. Vous n'êtes plus vous-même, vous n'êtes plus spontanés. Vous vivez dans la crainte de lui déplaire et vous vous adaptez en fonction de ce que lui / elle aime. Vous vous calquez sur l'autre.



3) Vous avez besoin d'être sans cesse rassurés même si votre partenaire est rassurant (e) et à l'écoute. Vous pouvez l'épuiser par vos questions et vos demandes. Ces réponses vous rassurent un temps, avant que vos demandes ne reprennent de plus belle. Vous pouvez de ce fait être jaloux (se), voir extrêmement possessif (ve). Vous avez tendance à imaginer que le moindre retard est du à une infidélité de sa part ou qu'il / qu'elle vous cache quelque chose. Vous traquez le petit signe, preuve de sa trahison.



4) Vous êtes très vite investis dans la relation, même si vous connaissez à peine votre nouveau partenaire. Vous vous projetez déjà dans une vie couple alors même que vous apprenez tout juste à le/la découvrir. Cette attitude peut faire fuir le partenaire, l'éloigner de vous et vous ne comprenez pas son attitude.






5) Vous êtes prêts à accepter l'inacceptable. Vous ne vous rendez plus compte et accepter tout de l'autre. Vous supportez les humiliations, la soumission, les critiques acerbes. Vous ne voulez pas le perdre et accepter tout sans vous imposer, vous pouvez en arriver à tolérer les violences, physiques comme psychologiques. Vous banalisez des attitudes inacceptables.





6) Vous avez peur d'être seul (e) et préférez être mal accompagnés plutôt que de rester seul (e). L'idée même que votre partenaire puisse vous quitter, vous abandonner, vous met dans une situation de stress terrible. Et même si vous ressentez que votre partenaire n'est peut-être pas le "bon", vous essayez de vous convaincre du contraire, vous vous accrochez à la relation, terrorisés par l'idée même de la solitude.










7) Vous répétez sans cesse les mêmes scénarii relationnels et amoureux. Vous enchainez les relations et revivez à chaque fois la même histoire qui se termine généralement de la même manière avec les mêmes incompréhensions de votre part.



8) Vous êtes dans vos ou dans votre relation dans un mécanismes de Sauveur et Victime. Vous avez tendance à être attirés (ées) par des hommes ou des femmes incapables de se prendre en charge, souvent immatures. Vous avez l'impression que vous devez le / la porter. Vous être le sauveur qui jamais rassurés par l'autre de part cette crainte de l'abandon, prendra au fil du temps le rôle de victime.



9) Vous aimez l'autre de manière totalement démesurée. Vous avez des attentes envers lui / elle complètement démesurées.


10) Vos pensées sont orientées exclusivement vers l'autre. Du matin au soir, vous pensez à l'autre de manière quasi obsessionnelle. Que fait-il ? Pense t-il à moi en ce moment ? Avec qui est-elle ? Vous attendez le moindre signe, le moindre message de sa part, le moindre SMS : Tout tourne autour de la relation et du partenaire et vous vous coupez même de vos amis proches, de votre famille, préférant passer tout votre temps libre avec l'autre. Vous vivez "pour" et "par" l'autre. Vous n'arrivez pas à avoir du plaisir si l'autre n'est pas près de vous. 


Plus vous vous reconnaissez dans ces signes et plus vraisemblablement votre niveau et degré de dépendance affective est élevé. Votre souffrance n'est pas anodine.


En prendre conscience est déjà une avancée forte. Toutefois, il est parfois nécessaire de se faire aider par un professionnel qui vous aidera à :

  • Comprendre votre dépendance affective et les mécanismes qui se jouent dans vos relations

  • Analyser et comprendre votre vision de la relation à l'autre

  • Travailler sur la confiance en soi et l'estime de soi en remettant en doute les croyances sur vous mêmes

  • Fixer ensemble des objectifs afin de retrouver l'amour de soi.


N'oubliez pas que l'amour de soi se trouve en chacun de nous et non dans l'autre. Chercher à l'extérieur de nous ce que nous devons trouver à l'intérieur est sans issue. Se recentrer sur soi et apprendre à s'aimer est l'une des clefs de la réussite, de votre émancipation relationnelle et de votre épanouissement.




93 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout